Mali : accord de paix préliminaire signé entre les rebelles touareg et l’Etat malien

2013-06-19mali-touaregs

Notre émission du mois de février sur les causes de la déstabilisation de la région du Sahel et la guerre au Mali ne laissait pas présager d’une sortie de crise imminente tant la situation était complexe. Au cours de cette émission, nous avions évoqué la chute du Colonel Kadhafi, l’absence de décentralisation de l’Etat malien vers les provinces du nord, le narcotraffic, le rôle de l’Algérie et des frontières datant de la décolonisation, comme autant d’explications du grave conflit qui touche cette région.

Sans oublier la relation entre Bamako et le peuple touareg aux aspirations indépendantistes, une des causes principales de l’instabilité du Sahel. Depuis fin janvier, les rebelles se sont installés à Kidal , au nord, à la faveur de l’intervention franco-africaine qui a délogé les groupes jihadistes qui occupaient les deux tiers du pays depuis 2012.

document disponible ici, via RFI

document disponible ici, via RFI

Depuis mardi, un obstacle à la paix est levé. Après dix jours de négociations, un accord préliminaire a été signé, mardi 18 juin, entre Bamako et deux groupes touareg, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et le Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), lors d’une cérémonie au palais présidentiel de Ouagadougou (Burkina Faso)

Comme l’explique Le Monde : “Sa signature ouvre la voie à la tenue d’une élection présidentielle, le 28 juillet, ainsi que l’accès à l’aide internationale et le début de pourparlers “inclusifs” entre les différentes parties – rebelles touareg, mais aussi populations sédentaires et arabes du Nord”.

RFI, publie les grandes lignes de l’accord, ainsi que le document dans son intégralité, sur son site internet. Pour la radio, l’accord est prometteur car il “n’occulte pas les problèmes de développement du nord du Mali”, et son application sur le terrain est déjà en route.

Cette avancée a été largement saluée par Bamako et la communauté internationale, dont la France, bien qu’il ne s’agisse pas du premier accord du genre entre les rebelles touareg et l’administration malienne.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: