L’Afrique des Grands lacs : vingt ans après le génocide rwandais

Avec un peu de retard, voici Le Bruit du Monde du samedi 22 février consacré à la région des Grands lacs en Afrique, vingt ans après le génocide rwandais : dans quelle mesure l’horreur du Rwanda a eu des répercussions sur l’ensemble de la région ?

Entre avril et juillet 1994, plus de 800 000 Rwandais sont tués à la machette et au bâton clouté. Ce sont des tutsis, ethnie minoritaire du Rwanda, ils sont massacrés par des hutus, majoritaires.

L’arrivée du Front Patriotique Rwandais fondé et dirigé par le futur président Paul Kagame met fin à trois mois d’horreur. Mais le mal est fait. Le génocide va mettre le feu à une région déjà en proie à l’instabilité, à la corruption et aux violences. S’en suivront les deux guerres du Congo, des centaines de milliers de morts et de déplacés.

La région des Grands lacs en Afrique.

La région des Grands lacs en Afrique.

Le rôle du Rwanda dans ces conflits est plus qu’ambigüe : le gouvernement rwandais a financé et armé des milices luttant contre le pouvoir central congolais, que ce soit pour attaquer les camps de réfugiés hutus à la frontière congolo-rwandaise afin d’éliminer une menace potentielle, ou pour contrôler ce grand voisin au riche sous-sol.

Kasai occidental, République démocratique du Congo / André Thiel

Province du Kasai-Occidental, République démocratique du Congo / André Thiel

Le 12 décembre dernier, un accord de paix “historique” a été signé entre le gouvernement de la République démocratique du Congo et les ex-rebelles du Mouvement du 23 Mars ou M23, qui sévissait dans la région du Kivu.

Le document, qui réaffirme la dissolution du M23 en tant que groupe armé, pourrait venir briser la tradition de guerre et marquer un tournant dans l’histoire de la région.

Quel impact le génocide au Rwanda a-t-il eu sur la région des Grands lacs, et plus particulièrement sur son voisin congolais ? Comment les événements de 1994 ont mis le feu à la poudrière de la région des grands lacs ? Vingt ans après le génocide, quelle est la situation au Kivu, bande de terre située entre le Congo et le Rwanda ? L’accord de paix qui vient d’être signé présage-t-il d’une amélioration de la situation ?

Voici les questions que nous avons abordé tout au long de notre entretien avec nos deux invités, Jean-Claude Willame, professeur émérite à l’université catholique de Louvain et Pierre Boisselet, reporter à Jeune Afrique, que vous pouvez suivre sur Twitter : @PierreBoisselet.

Advertisements